Version
Imprimable
OURASHIMA-TARO LE PECHEUR
Nous sommes au printemps et les journées commencent déjà à envelopper les matinées d'une douce chaleur. Ourashima-Tarô est un modeste pêcheur fier de son travail. Bien qu'il soit l'un des plus beaux jeunes hommes du village, il ne ménage pas sa peine au travail et pour l'instant, il n'a d'amour à donner qu'à ses vieux parents qu'il vénère plus que tout. La barque qu'il utilise est à la hauteur de sa modeste condition: le fond est plat et il n'y a pas de gouvernail.
Mais cela ne l'inquiète pas et par une si belle journée, que pourrait-il donc lui arriver. La mer est aussi calme qu'un lac de montagne. Il n'avait jamais quitté sa région mais il s'y plaisait énormément. Il peut se rappeler de chacune des collines qu'il aperçoit chaque fois qu'il prend la mer.

Il pouvait apercevoir aussi le vieux temple shintô avec ses torii et non loin de là, le cimetière où reposaient tous les ancêtres des villageois.

Une dernière prière aux kamis pour leur rendre hommage et s'assurer de leur clémence, Ourashima prend tranquillement la mer. Mais aujourd'hui, le poisson ne semble pas être au rendez-vous. L'attente est longue et le soleil est déjà haut dans le ciel.

Soudain, une prise. Ourashima tiré brutalement de sa torpeur empoigne la ligne vigoureusement et après une ou deux minutes de lutte ramène sa prise: une tortue. Ourashima se demanda qu'elle pouvait être son âge.
Selon certains pêcheurs, il se peut que certaines d'entre elles soient âgées de plus de mille ans. "Je n'ai pas envie de te faire de mal tu sais" - lui dit-il.

Il pensait que la tuer serait véritablement une offense à son grand âge. "Alors est-ce la gourmandise qui a bien pu te guider jusqu'à moi? Tu as bien de la chance de tomber sur un homme bienveillant... fais bien attention la prochaine fois à ne pas te faire prendre.

Va, et surtout, si un jour tu rencontres le Seigneur des mers (un kami) dis lui que je suis un de ses fidèle et respectueux serviteur". Puis il laisse la tortue retourner dans son élément. Mais à part cet évènement, la pêche est toujours aussi peu fructueuse. Le soleil est vraiment trop fort et Ourashima finit peu à peu par s'endormir.

Ourashima se plonge dans un sommeil sans rêve et bientôt, une agréable sensation de fraîcheur sur sa joue le réveille.

Penchée sur lui, une jeune femme venait de poser sur son visage sa main délicate. Son visage était blanc comme de la porcelaine, ses cheveux fins et noir et ses traits d'une finesse rare.
Il crut un instant rêver, mais devant lui se trouvait la plus belle femme qu'il ait jamais vu. Il se dégageait d'elle comme une aura de bonté et d'amour. Le jeune pêcheur tomba immédiatement sous son charme.

Elle sourit et dit alors: "Je suis la fille du kami qui règne sur les mers. Je viens en son nom pour te remercier de l'attitude incomparablement emplie de bonté que tu as eu pour la tortue. Si tu le veux, tu peux me suivre. Je t'emmènerais alors au royaume de mon père et tu pourras y connaître le bonheur."

Ourashima ne bouge pas, il est totalement absorbé par les paroles et la beauté de son interlocutrice. Elle se rapproche encore de lui et lui dit: "Tu es généreux et tu es très beau. Je serai ton épouse si tu le désire et nous vivrons éternellement heureux." Le jeune pêcheur, complètement abasourdi, suit la jeune femme.


Ils prennent ensemble la mer et rament pendant un long moment. Ils parviennent finalement sur un ensemble d'îles. "Ce sont les îles du bonheur" lui dit la princesse en souriant. Et quel magnifique sourire se dit Ourashima.
Retour Accueil