Ainus

Cette peuplade n'a rien à voir avec les japonais. Leurs actuels descendants sont toujours exclus de la vie sociale normale (à l'instar des burakumins).

Venus après les premiers humains qui formèrent plus tard le peuple japonais, les Ainus passèrent par la Sibérie puis par l'île de Sakhaline lorsqu'elle n'était pas encore très éloignée du continent.

Ce peuple devait vivre dans les montagnes. Mais les variations climatiques causèrent sa migration pour continuer à se nourrir. Ils se dirigèrent vers Sakhaline et il semble alors qu'ils ne purent pas faire marche arrière. Aussi, ils continuèrent leur route vers le sud et s'établirent au nord de l'archipel japonais. Ils se mirent alors à vivre comme peuvent le faire les esquimaux.

Les Ainus purent conserver leurs rites, croyances (culte rendu au Dieu Ours et autres divinités de la nature) et coutumes jusqu'aux lueurs du XXe siècle! Toutefois, au cours des quatre ou cinq derniers siècles avant leur "assimilation" au peuple nippon, leurs croyances ont quelque peu absorbé celles des japonais.

Leur physique les distingue des japonais, notamment de par leur importante pilosité, leur teint hâlé. Au cours des siècles, il y eut de nombreux métissages ce qui aboutit peu à peu à la disparition des Ainus originels.