Pour assurer le suivi pertinent de l'actualité internationale, le journal emploie une cinquantaine de correspondants permanents. Pour la France, le journal travaille via l'AFP-jiji (Agence France Presse-jiji) et s'est assuré de la collaboration du journal Le Monde.

Enfin, le journal édite une version écrite en anglais ce qui lui assure une audience internationale très importante. Ce journal, à l'instar du Monde, s'adresse plutôt à un public d'hommes d'affaires, de cadres et d'hommes politiques.

Eiji-san

Histoire de l'Asahi Shimbun

1er quotidien au Japon
120 ans au service de l'information

C'est en 1952 que fut écrite la charte qui dicte la ligne de conduite du quotidien nippon (et que chaque employé se doit de respecter), peu de temps après le Traité de paix de San Francisco qui rendit son indépendance au Japon.

Ainsi, le journal tente d'être "impartial et non-influençable pour conserver la liberté d'expression, assurer la continuité de la démocratie et la paix du monde"; l'Asahi Shimbun "doit être dévoué au bien-être de la nation, afin que soient respectés la justice et l'humanisme."

"(...) Toute forme de corruption, de violence ou de mauvaise conduite et à proscrire". Enfin, le journal se doit "de rapporter la vérité dans les plus brefs délais et de garder une conduite éditoriale libérale et impartiale; il faut à tout moment fire preuve de tolérance et préserver le sens des responsabilités et de la dignité sans sacrifier la vitalité et l'enthousiasme".

nb:Si vous êtes un jeune chef d'entreprise, voilà de quoi puiser dans cet utopique mais néanmoins interessant credo l'inspiration pour vos futures notes de service(!).
Voir aussi:
ASAHI SHIMBUN (site officiel) version anglaise
ASAHI SHIMBUN (site officiel) version japonaise
Le journal fut fondé en 1879, dans la ville d'Osaka. Porté toujours vers l'avant par son credo "La vie a besoin de nouvelles", ce journal a toujours su négocier les difficiles virages de l'histoire.
Le journal emploie aujourd'hui près de 2700 personnes dans ses quatres principaux locaux situés respectivement à Tôkyô, Osaka, Seibu et Nagoya dont près de 800 journalistes.
Il y a aussi d'importantes antennes à Fukuoka et Hokkaido et de nombreux bureaux régionaux. La direction est fière de faire des efforts pour que la place des femmes au sein de la rédaction s'accroisse chaque année (il n'y en a cependant que 10%).

illustration ©viottip
Page version 1.2 - 7-mar-01